Chapelles‎ > ‎

Chapelle Notre Dame du Beau Chemin à Plaintel

Notre Dame du Beau Chemin en 2015
Notre Dame « de Bon Voyage » au XIXe siècle


DATE :
 XIXe siècle.

PARDON : le 15 août

LOCALISATION : 101 Rue Notre Dame, 22940 Plaintel – GPS : 48.406759, -2.814748

HISTOIRE :


La chapelle actuelle est un édifice rectangulaire reconstruit au 19ème siècle. La première pierre fut bénie le 28 mai 1877 et une fois reconstruite, la chapelle fut bénie le 1er septembre 1879. Elle abrite une statue ancienne de Notre Dame du Beauchemin, de Ste Anne, de St Joseph et de St Jean Baptiste.

Le culte de Notre Dame du Beauchemin est très ancien. Les voyageurs qui allaient traverser la forêt de Lorges en direction de Ploeuc sur Lié ou en direction de l’Hermitage-Lorge (la route passait alors par le Champ Clos) faisaient une prière à Notre Dame du Beauchemin pour se préserver des dangers du voyage (d’où son nom).

L’ancienne chapelle devait appartenir à la famille de Robien. Pendant la Révolution française, suite à l’émigration de son propriétaire, elle fut confisquée et vendue avec les Biens Nationaux le 11 frimaire An 9 (2 décembre 1800) au citoyen Auguste Le Cardinal de Saint-Brieuc pour la  somme de 700 F. Celui-ci restitue la chapelle à la paroisse de Plaintel et elle est rendue au culte le 4 août 1805.

Travaux récents :

-   1979 : réfection extérieure des murs
-   1984 : réfection de la toiture
-   1985 : installation de nouvelles portes
-   1986 : réfection des murs intérieurs
-   2010 : création d’un jardin public derrière la chapelle

MESSES en semaine, les mardis : (voir l'agenda des messes sur ce site)

LA CHANSON DE NOTRE-DAME DE BEAU CHEMIN :




Refrain :
 


Patronne de Plaintel, Vierge de Beau Chemin,
Du haut du paradis tendez vers nous la main,
Votre bras est puissant et votre coeur est doux,
Personne n’eut jamais en vain recours à vous.
1
L’on dit qu’aux temps passés, de profondes forêts
Couvraient nos landiers d’or et nos vastes guérets,
Et que nul voyageur ne traversait ces bois
Sans avoir élevé vers vous son humble voix.
2
Après avoir prié tout près de votre autel,
Le cœur réconforté, les hommes de Plaintel
Se mettaient en chemin, méprisant les bandits,
Des âmes et des corps persécuteurs maudits.
3
Et vous veilliez sur eux, Dame de Beau-Chemin,
Dans l’épaisseur des bois vous leur tendiez la main,
Sous votre sainte garde à l’abri des dangers
Ils allaient sains et saufs par des lieux étrangers.
4
Avant de commencer son voyage ici-bas,
Sur le point d’affronter de périlleux combats
Le chrétien, de nos jours, veut encore à genoux
Invoquer votre nom si puissant et si doux.
5
Bénissez les enfants, bénissez les vieillards,
Vers tous les affligés abaissez vos regards,
Que pas un malheureux, Mère, à vous n’ait recours
Sans obtenir enfin confiance et secours.
6
Vierge, faites briller sur nous un ciel d’azur,
Et que notre voyage en ce monde soit sûr,
Après ce triste exil faites-nous voir Jésus,
Et que tous vos enfants au ciel soient des élus.

Remerciements à M. Jean-Pierre Cotte pour ses documents