Chapelles‎ > ‎

Le site à Sainte Anne (Berthouan en St Brandan)

Une des plus importantes catastrophes ferroviaires au 19ème siècle s’est produite 500 mètres après le pont de Berthouan, en Saint Brandan, en direction de Saint-Brieuc.


La statue commémorative

Lors du
pardon 2015

Les locomotives enchevêtrées
(photo du 27/07/1895)


Un pardon se déroule sur ce site chaque année, le samedi le plus proche du 26 juillet. (consulter les horaires des messes)

LOCALISATION : Lieu-dit Bertouhan, 22800 Saint-Brandan – GPS : 48.411187, -2.841760

Alors que le train ramenait des pèlerins de Sainte-Anne-d’Auray, ravis de ce qu’ils venaient de vivre, l’une des locomotives s’emballa. Elle fit dérailler les wagons de voyageurs, tamponna la locomotive de tête et l’entraîna hors des rails. La vitesse n’était sans doute pas supérieure à 40 kilomètres heure. Pourtant, de l’amas de ferraille tordue et de planches brisées, les sauveteurs arrivés à la hâte ont extrait 22 personnes qui avaient déjà cessé de vivre.

Le maire, M. Guillaume LIMON, présent sur les lieux, favorisa l’accueil des survivants qui, en un instant, avaient frôlé la mort et perdu souvent un parent ou un ami.

Il fallut beaucoup de temps aux techniciens des chemins de fer pour dégager la voie et la remettre en service. Durant plusieurs jours, comme l’atteste la photo prise le lendemain, des curieux vinrent voir le triste spectacle de deux machines enchevêtrées l’une dans l’autre.

Une association d’amis des victimes se constitua et fit élever sur les lieux de l'accident une statue à la mémoire des 22 personnes disparues dans cette catastrophe.

Remerciements à l'abbé Jean Le Rétif pour ses recherches